vendredi 28 juillet 2017

Le Romanisches Café

Berlin - Romanisches cafe - 1928

Le Romanisches Café 


...était situé dans la Breitscheidplatz, à peu près là où Europa-Center est aujourd'hui. Il a ouvert en 1916. Suite à la fermeture du vieux Café des Westens, il est devenu le plus important café d'artistes de Berlin, surtout après 1918.



Le café était un lieu de rencontre pour l'intelligentsia, pour les écrivains, les peintres, les acteurs, les réalisateurs, les journalistes et les critiques de l'époque. Au même temps, il était un lieu pour les débutants, qui tentaient de démarrer leur carrière artistique en établissant des contacts ici. Les artistes déjà établis, de leur côté, se regroupent en séparés dans une tentative de se distinguer de la messe.



Vers la fin de la République de Weimar, alors que la situation politique en Allemagne devenait plus violente, le Romanisches Café a progressivement perdu son rôle. Dès 1927, les nazis ont provoqué une émeute sur le Kurfürstendamm pendant lequel le café, en tant que lieu de rencontre pour les intellectuels de gauche qu'ils détestaient, était parmi les cibles de la violence. L'arrivée au pouvoir du parti nazi et l'émigration subséquente de la plupart de ses habitués ont marqué la fin du café en tant que repaire d'artistes. L’immeuble où le café était situé fut complètement détruit par un raid aérien allié en 1943.



Habitués célèbres: Bertolt Brecht, Otto Dix, Alfred Döblin, Hanns Eisler, George Grosz, Sylvia von Harden, Erich Kästner, Irmgard Keun, Else Lasker-Schüler, Erich Maria Remarque, Joseph Roth, Ernst Toller, Kurt Tucholsky, Franz Werfel, Billy Wilder

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas que Dix et Grosz.

Quand on pense aux peintres de l'époque Weimar, on pense généralement à Grosz, à Dix, à Macke. Mais il y avait des myriades d...