samedi 26 août 2017

Le monde d'Isherwood

Christopher Isherwood memoires 1976

En 1976, plus de 30 ans après sa belle époque à Berlin, Christopher Isherwood écrit un livre de mémoires : Christopher et son monde, publié en français chez Fayard. Il n’est pas question que de ses expériences berlinoises : après Berlin, Isherwood a voyagé dans l’Europe des années 30 pour finalement s’installer en Californie, où il est mort en 1986. 
 
Dans ce livre, il commente ses livres berlinois, écrits en première personne mais où le narrateur est présenté d’une manière quelque peu impersonnelle. Maintenant, Christopher « sort du placard ». Il assume son homosexualité et raconte que, s’il choisit de vivre à Berlin dans les années 20-30, c’est principalement à cause de la liberté sexuelle qu’y régnait. 
 
« Paris », une métropole considéré souvent comme la Mecque du romanticisme, du glamour, de l’érotique pour ne pas dire du vice, « Paris voulait dire filles », explique-t-il, tandis que « Berlin, ça voulait dire garçons ». Dans le livre est donc beaucoup question de ce milieu particulier là, même si il donne un aperçu de la vie berlinoise d’une manière générale. 
 
Il y a quelques années, un film a été fait pour la télévision, basé sur les mémoires de Isherwood. Il peut être vu sur YouTube, mais sans sous-titres français. Il y a bien de sous-titres anglais, ce qui peut aider à la compréhension à ceux qui ont une certaine connaissance de la langue de Jack l’Éventreur et de Shakespeare.


Le lien, le voici :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas que Dix et Grosz.

Quand on pense aux peintres de l'époque Weimar, on pense généralement à Grosz, à Dix, à Macke. Mais il y avait des myriades d...