lundi 7 août 2017

Bertolt Brecht, un berlinois d'adoption



Berlin - Theater am Schiffbauerdamm



Bertolt Brecht, l’un des dramaturges les plus importants du XXe siècle

 ... n’était PAS né à Berlin, mais en Bavière. Voilà, c’est dit.
Mais, qu’importe le lieu de naissance ? Picasso était né à Malaga, mais c’est comme un grand artiste français, parisien même, qu’il est connu pour la plupart des gens.
Même chose pour Brecht. Il arrive à Berlin en 1924, pour rejoindre le Deutsches Theater de Max Reinhardt, et c’est dans la capitale culturelle de l’Allemagne (de l’Europe diront certains) qu’il écrit L’Opéra de quat'sous, Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny, Sainte Jeanne des Abattoirs. 

 
L’année 1933 marque pour lui, comme pour beaucoup d’autres artistes et écrivains, un tournant. Ce n’est pas une année anodine, c’est l’année où les nazis prennent le pouvoir en Allemagne. Brecht n’était pas juif, mais il était devenu communiste, une autre cible de prédilection pour la répression nazie.
Bertolt Brecht (1898-1956) et son épouse Helene Weigel (1900-1971) sont enterrés au cimetière Dorotheenstadt de Berlin. Le dramaturge voulait une tombe "où tous les chiens auraient envie de pisser".

 Dans le Theater am Schiffbauerdamm, un ancien théâtre de variété, Brecht fit en 1928 la première représentation de l'Opéra de quat'sous et son premier triomphe. Avec ses débordements de dorures, ses angelots, ses cariatides aux seins gonflés, aucune salle ne pouvait opposer un contraste plus marqué avec les miséreux mis en scène par Brecht, son théâtre clair et rigoureux. Le poète aimait cette distance entre la scène et le public. Après-guerre, lorsqu'il choisit de s'installer dans la moitié communiste de Berlin, c'est ce théâtre que Brecht convoite et finit par obtenir en 1954 pour y installer sa troupe du Berliner Ensemble
Berlin - Carte Bertolt Brecht

 

A quelques pas de là, en face du Deutsches Theater où Brecht fit ses débuts berlinois dans les années 1920, puis revint travailler après la guerre, le choc est brutal: de la salle où Brecht et sa troupe répétaient, il ne reste plus qu'une façade, dressée devant un grand trou. En guise de "souvenir", cette façade sera insérée dans un immeuble moderne en cours de construction. 

 
Michael Bienert, guide de promenades littéraires, emmène volontiers les amateurs se balader dans d'autres quartiers de Berlin, explorer par exemple les relations de Brecht avec le régime nazi puis avec celui de la RDA.
Du Berlin des années 1920, que Brecht le jeune provincial né en Bavière, à Augsbourg, découvre avec avidité, il ne demeure pas grand-chose. Les cafés, les cabarets que Brecht fréquentait autour de la Kurfürstendamm, ont disparu. Reste une lettre, écrite à un ami en 1920: "Berlin est un lieu merveilleux. Tu ne peux par voler 500 marks quelque part et venir ?".
Merci pour les informations tirées du site http://maisons-ecrivains.fr/




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas que Dix et Grosz.

Quand on pense aux peintres de l'époque Weimar, on pense généralement à Grosz, à Dix, à Macke. Mais il y avait des myriades d...