mercredi 18 octobre 2017

Georg Scholz, la Nouvelle Objectivité

Georg Scholz Self-portrait 1926
Self-portrait, 1926


L'artiste allemand Georg Scholz a eu sa formation artistique à l'Académie de Karlsruhe. Hans Thoma a été un de ses professeurs. Il a ensuite étudié à Berlin sous la direction de Lovis Corinth. Après le service militaire dans la Première Guerre mondiale, il a repris la peinture, travaillant dans un style qui peut être décrit comme à la fois cubiste et futuriste.

En 1919, il devient membre du Parti communiste, et son travail des années suivantes est très critique de l'ordre social et économique dans l'Allemagne d'après-guerre.

Scholz était l'un des leaders de l'école Nouvelle Objectivité, avec Otto Dix, George Grosz et Christian Schad. Il est nommé professeur à l'Académie d'art de Karlsruhe en 1925. Scholz commence à contribuer en 1926 à la revue satirique Simplicissimus et en 1928 il visite Paris où il apprécie particulièrement le travail de Pierre Bonnard.

Avec l'arrivée au pouvoir des National-Socialistes en 1933, Scholz fut rapidement écarté de son poste d'enseignant. Déclaré artiste dégénéré, ses œuvres font partie de celles saisies en 1937 dans le cadre d'une campagne de «purification» de la culture allemande par les nazis. Il est interdit de peindre en 1939. Il meurt en 1945, peu de temps après la fin de la guerre.



Georg Scholz, Newspaper seller- Zeitungsträger

                  By Georg Scholz - via imgur.com, Public Domain,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas que Dix et Grosz.

Quand on pense aux peintres de l'époque Weimar, on pense généralement à Grosz, à Dix, à Macke. Mais il y avait des myriades d...