vendredi 3 novembre 2017

Film qui montre Berlin en 1934


station metro berlin 1934

Lien youtube:      Berlin 1934


Le film est tourné en 1934, probablement pendant l’été. La République de Weimar a cessé d’exister un an auparavant. La preuve : les swastikas qu’on aperçoit ici et là, les gens réunis autour d’un podium pour écouter l’allocution d’un personnage qui pourrait être un sosie d’Hitler (si ce n’est pas le génocidaire lui même, depuis plus d’un an chancelier du Reich…) qu’ils saluent du sempiternel Heil, un kiosque de journaux avec un numéro du Illustrierte Zeitung qui montre le Führer en première page. On apprend aussi qu’il était (encore) possible d’acheter le New York Times ou le londonien Daily Mail, entre autres publications étrangères.

Par ailleurs, le photographe nous amène voir les principales artères : la Friedrichstrasse, la Unter den Linden, la Kurfürstendamm, ainsi que les monuments les plus renommés, entre autres l’église du Souvenir (Gedächtniskirche), onze ans avant sa destruction par les bombardements alliés.

À 3’40 min, un rapide aperçu d’une façade d’architecture moderniste qui fait penser au Bauhaus, un style que les nazis détestaient ("architecture dégénérée"). Mais en 1934 la bataille idéologique n’avait pas encore été définitivement perdue pour l’avant-garde artistique et il était encore possible de montrer de telles images dans un film pensé sans doute comme promotion touristique.

Vers la fin du film, une exhibition de gymnastique au stade olympique (?) qui allait accueillir deux ans plus tard les Jeux Olympiques, filmés par Leni Riefenstahl et où l’athlète noir Jesse Owens humilia publiquement les nazis, en arrachant la médaille d’or au champion allemand.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas que Dix et Grosz.

Quand on pense aux peintres de l'époque Weimar, on pense généralement à Grosz, à Dix, à Macke. Mais il y avait des myriades d...