Thursday, 23 November 2017

Rudolf Belling, un cas difficile pour les censeurs nazis

Le Boxeur Max Schmeling par Rudolf Belling
Le Boxeur


Le sculpteur Rudolf Belling, né à Berlin en 1886, est un de ces artistes que les nazis déclarent “dégénérés” à leur arrivée au pouvoir. Le terme existait déjà auparavant, pour désigner l’art d’avant garde, qui s’éloignait du style classique considéré comme authentiquement allemand.

Ce qui est spécial avec Belling est que, tout en état considéré dégénéré, l’une de ces œuvres a été choisi pour une exposition d’art allemand pur et dur.

En 1918, avec les évènements révolutionnaires éclatants en Allemagne, Belling participe au Conseils des travailleurs pour l'Art. Il participe aussi à la fondation du Novembergruppe regroupant les artistes progressistes.

Sa sculpture Dreiklang (Triade), de 1924, en bois de bouleau lustré, est un exemple pionnier de sculpture abstraite et fut le premier vrai succès de Belling. Sa structure scindée pourrait symboliser les trois écoles de peinture, de sculpture et d'architecture que Belling a cherché à unifier.

En 1937, Dreiklang fut l'une des œuvres montrées à l'exposition Entartete Kunst (Art Dégénéré) de Munich. Conçu par le propagandiste du Reich Joseph Goebbels et autorisé par Adolf Hitler, le spectacle visait des œuvres modernes jugées «décadentes» ou «racialement impures» par le parti national-socialiste - mais la présence de Dreiklang soulignait la confusion et la complexité de l'approche culturelle nazie. Parce que, à un autre endroit de Munich, au même moment, une sculpture plus traditionnelle de Belling, représentant le boxeur allemand Max Schmeling, été montrée dans la Große Deutsche Kunstausstellung (Grande exposition d'art allemand). Elle était donc considérée comme une authentique œuvre d’art allemande.

Lorsque les autorités ont réalisé la coïncidence, les pièces «dégénérées» de Belling ont été retirées tranquillement, mais Le Boxeur resta dans la Grande Exposition.

En 1931, il était entré à l'Académie prussienne des arts de Berlin. Mais en 1933, avec l'arrivée au pouvoir d'Hitler et du régime nazi, il est considéré comme faisant de l'art dégénéré, il démissionne de l'Académie des arts. En 1935, il émigre aux États-Unis et le régime nazi lui interdit de revenir chez lui.

Le Museum Abteiberg de Mönchengladbach présente au public plusieurs œuvres de Rudolf Belling.


triade par rudolf belling 1924
Triade

No comments:

Post a Comment

Flâner dans Berlin, capitale de la république de Weimar

"Une promenade dans la ville ...