vendredi 26 janvier 2018

Le Berlin de Weimar ou le Weimar de Berlin ?


Quand on parle de l’époque Weimar o de la culture de Weimar, on pense immédiatement à Berlin. Je n’ai jamais entendu parler du Hambourg de Weimar ou du Munich de Weimar.

La ville de Weimar, située à  300 km de Berlin, avec une position centrale dans la carte de l’Allemagne, était toute petite quant à sa population, mais elle avait une grande importance dans l’histoire de la littérature. Elle avait été le centre de l’ainsi appelé Classicisme de Weimar, à la fin du XVIIIe siècle et début du XIXe siècle, marqué par l'activité de plusieurs grandes écrivains installés dans la ville, dont Wolfgang von Goethe et Friedrich von Schiller.

Sans trop réfléchir à la question, j’ai longtemps cru que la république allemande fondée en 1919 avait sa capitale, non pas à Berlin mais à Weimar.

Faux : Weimar n’a jamais été capitale, même si Bonn, une autre ville de traditions culturelles (Beethoven y était né) le devint en 1949. Mais voici pourquoi le nouvel état allemand a porté le nom de Weimar :

Le 9 novembre 1918, la défaite allemande dans la Grande Guerre constatée, le Kaiser Guillaume est forcé d’abdiquer et la République est proclamée au palais du Reichstag à Berlin.
Statue Goete_Schiller_Weimar
Goethe et Schiller devant le théatre de Weimar
 


Les élections à une Assemblée nationale constituante ont lieu le 19 janvier 1919. À cette date, les partis de gauche ne sont pas vraiment organisés, et le parti communiste KPD a refusé de se présenter aux élections, ce qui mène à une solide majorité en sièges pour les mouvements modérés. À lui seul, les sociaux-démocrates du SPD obtiennent 45 % des suffrages exprimés, ce qui permet à Ebert de devenir le premier président de la jeune république. Pour éviter les sanglantes émeutes en cours à Berlin, l’Assemblée nationale constituante décide de se réunir, non pas dans la capitale du Reich mais dans le Théâtre National de la ville de Weimar, donnant ainsi son nom à la nouvelle république.

Ceci était dû à la situation toujours turbulente de Berlin; mais Friedrich Ebert, le leader social-démocrate, préconisait ce lieu aussi au motif qu'il serait probablement perçu de manière positive dans le monde le fait de combiner « l'esprit de Weimar » avec la construction du nouvel état allemand.

Weimar n’était pourtant pas la seule alternative : les noms de Bayreuth, de Nuremberg et de Iéna ont été aussi évoqués. On parlerait dans ce cas de la République de Bayreuth, et le nom de ce blog serait probablement Berlin-Bayreuth, ce qui ferait penser davantage à la musique de Wagner qu’à celle de Kurt Weill.

Weimar devint par ailleurs le siège du Bauhaus, la célèbre école d’art, fondée également en 1919.

Il faut dire que les contemporains parlaient de « République Allemande ». Ce n’est qu’après la Deuxième Guerre Mondiale que la dénomination « de Weimar » a fini par prévaloir (Weimarer Republik).





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas que Dix et Grosz.

Quand on pense aux peintres de l'époque Weimar, on pense généralement à Grosz, à Dix, à Macke. Mais il y avait des myriades d...