Tuesday, 2 January 2018

Le centennaire de la UFA

UFA pavillon am Nollendorfplatz_Cinema
Premiere du film Metropolis a Berlin

UFA (Universum Film-Aktien Gesellschaft), était une société de production cinématographique allemande.


La Cinémathèque de Berlin accueille actuellement, et jusqu'en avril 2018, une exposition célébrant le centenaire de l'UFA.

Situés à Berlin, ses studios étaient les mieux équipés et les plus modernes du monde. Elle a encouragé l'expérimentation et le travail de caméra imaginatif et employé des réalisateurs comme Ernst Lubitsch, célèbre pour diriger des comédies sophistiquées, et G.W. Pabst, un pionnier dans l'utilisation expressive de la position de la caméra et des techniques d'édition.

UFA est créé en 1917 lorsque le gouvernement allemand consolide la plupart des principaux studios du pays. Son but était de promouvoir la culture allemande et, dans les années qui suivirent la Première Guerre mondiale, d'améliorer l'image internationale de l'Allemagne. Au début, UFA produit principalement des drames historiques et de costumes, dont Die Augen der Mumie Ma (1918, Les yeux de la momie) et Carmen (1918), tous deux dirigés par Ernst Lubitsch et mettant en vedette Pola Negri. La société acquiert rapidement plusieurs salles à travers l'Allemagne et inaugure le somptueux Film Palast am Zoo de Berlin avec la première de Madame Dubarry (1919) de Lubitsch, un succès international qui ouvre la porte aux films allemands dans des pays où ils étaient interdits depuis la guerre.

En 1923, le studio a acquis l'une des plus grandes installations de production au monde, à Babelsberg, à la suite de sa fusion avec la société de cinéma Decla Bioscop, qui avait produit Le cabinet du Docteur Caligari en 1919. Cette évolution coïncide cependant avec la popularité croissante des films hollywoodiens en Allemagne, et les crises financières qui en résultent pour l'UFA obligent le studio à produire des films documentaires pour la plupart peu coûteux au cours des prochaines années. Les accords de distribution avec les studios américains Paramount et Metro-Goldwyn-Mayer s'avèrent finalement désastreux, mais UFA se rassemble assez longtemps pour produire des classiques tels que Der letzte Mann (1924, Le dernier homme) de FW Murnau, Variété (1925) d'Edwald André Dupont, et Metropolis de Fritz Lang (1927).


Annonce pour Metropolis dans le Vossische Zeitung

Au bord de la ruine financière, l'entreprise fut rachetée en 1927 par le puissant financier Alfred Hugenberg, futur soutien de Hitler, qui a mandaté l'entreprise de se consacrer à des films promouvant le nationalisme allemand. La compagnie produisit tout de même des films notables comme Der blaue Engel (1930, L’ange bleu) et Der Kongress tanzt (1931, Le Congrès Danse) mais fut contraint de faire des films nationaux-socialistes presque exclusivement quand les nazis arrivèrent au pouvoir en 1933. 

(Encyclopedia Britannica)

No comments:

Post a Comment

Berlin des années 20, un jeu de rôle dans Second Life

By Jo Yardley - Own work, CC BY-SA 4.0,  https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=50383403 Le projet Berlin 1920s est une ...