vendredi 23 mars 2018

La Maison Vaterland à Berlin


Haus Vaterland Berlin
L'établissement berlinois appelé Haus Vaterland n'avait rien à voir avec des quelconques sentiments patriotiques. De 1928 à 1943, c'était un grand restaurant et centre de divertissement sur la Potsdamer Platz avec environ un million de visiteurs par an.


Il y avait une variété de différents restaurants à thème: la Terrasse du Rhin, un bar à bière bavaroise, un café et taverne viennois, un café turc, une bodega espagnole, une taverne hongroise, un salon de thé japonais, un american-bar du Wild West, une osteria avec des spécialités italiennes, ainsi qu'une Palmensaal (salle des palmiers), qui était un espace de danse, décoré de sculptures signées Josef Thorak (il devint plus tard l'un des artistes officiels du Troisième Reich).



En plus de la nourriture et des boissons, il y avait aussi des événements musicaux et artistiques et des programmes de variétés. Les simulations météorologiques sur la Terrasse du Rhin (Rheinterrasse) étaient célèbres. Le tonnerre et la foudre étaient simulés toutes les heures dans une réplique du paysage de la vallée du Rhin. Des trains miniatures circulaient dans la vallée, des modèles de bateaux naviguaient sur la rivière et des avions miniatures (en coopération avec Lufthansa) volaient parmi les assistants.

 










Le bâtiment donnait l'impression d'une construction en pierre massive, mais en fait c'était une squelette en acier recouverte d’une façade en pierre.

Alors, quid de la Patrie ? Du Vaterland ? Voici le pourquoi du nom : la maison était située dans les locaux d'un café autrefois appelé Piccadilly. En 1914, le nom a dû être changé, pour des raisons anglophobiques, à «Kaffee Vaterland». A peu près au même moment, la maison royale britannique de Battenberg changeait son nom à consonance allemande pour Mountbatten, et le tsar de toutes les Russies rebaptisait sa capitale, du bien trop teutonique Saint-Pétersbourg au plus slave Petrograd. Ce qui nous ramène à Berlin, où le district de Charlottenburg, pendant les années 20, était populairement connu comme Charlottengrad, en raison de l'énorme quantité d'exilés russes s’y étant installés.

Juste ajouter que, pendant la première guerre d'Irak, un certain nombre de restaurants américains ont cessé de vendre des «french fries». Au lieu de cela, leur menu proposait des «Freedom Fries», impossibles d’associer à Dominique Villepin…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gerhard Marcks

Gerhard Marcks (1889 - 1981) était un artiste allemand, connu principalement comme sculpteur, mais également pour ses dessins, gravures ...