samedi 9 juin 2018

Le cuirassé Potemkine, un succès berlinois

Potemkin film poster in German

Le cuirassé Potemkine, de 1925, est l'un des films les plus célèbres de l'histoire du cinéma. Ce n'est pas un film allemand, mais Berlin a joué un rôle majeur dans son succès commercial dans le monde.


Apparemment, la production de Serguei Eisenstein, qui eut sa première en décembre 1925 au Théâtre Bolchoï à Moscou, n'a pas eu un grand succès en URSS, peut-être parce qu'elle était considérée comme trop avant-gardiste. 
Le 21 janvier 1926, l'ambassade soviétique à Berlin organisa une projection privée du film au Grosses Schauspielhaus, comme l'un des événements commémorant la mort de Lénine, deux ans plus tôt. Parmi le public se trouvaient Richard Pfeiffer et Willi Münzenberg, deux des directeurs de la petite société Prometheus. Münzenberg avait déjà vu le film lors de sa première à Moscou. Ils ont immédiatement acheté le droit de distribuer le film en Allemagne.
Münzenberg demanda à un distributeur à Hambourg de soumettre le film au bureau de la censure. Les censeurs ont décidé de l'interdire, déclenchant une vague de protestations de la part d'intellectuels bien connus. Enfin, le film a été autorisé, mais Prometheus eut du mal à trouver un théâtre à Berlin. Finalement ils ont dû accepter l'offre d'une scène de deuxième ordre, l'Apollo Theater.

Les dirigeants de la Prometheus invitèrent deux vedettes de renommée internationale, Mary Pickford et Douglas Fairbanks, à assister à la première, le 29 avril 1926. Pickford, qui n'était pas seulement une actrice célèbre, mais qui se révélerait également comme productrice, n'aimait pas voyager, mais elle l'a fait pour promouvoir ses films en Europe. Elle et Fairbanks, son mari, furent très impressionnés par le film d'Eisenstein, comme le montre cette publicité dans le magazine Film-Kurier du 7 mai 1926:

Annonce pour Potemkine




"Le plus grand drame cinématographique qu'ils aient jamais vu! La plus forte impression de leur vie! La musique la plus puissante qu'ils aient jamais entendue!"
 
 Douglas Fairbanks and Mary Pickford in a Russian magazine

L’Apollo se trouvait à l'extrémité sud de la Friedrichstrasse, à Kreuzberg, loin du centre de Berlin. Ça avait été auparavant un théâtre d'opérette, où une autre première mémorable avait eu lieu en 1899: Frau Luna, de Paul Lincke, dont l'un des morceaux est le célèbre Berlinerluft, qui devint par la suite l'hymne officieux de Berlin.
Prometheus demanda au compositeur Edmund Meisel (Vienne 1894 - Berlin 1930) d'écrire la musique pour accompagner le film, muet. Elle fut jouée par un orchestre de quinze instruments. Prometheus a même publié et vendu une version pour piano de la partition de Meisel. Meisel composa aussi la musique pour Berlin, symphonie d'une grande ville, en 1927.
La première de Potemkine fut une grande réussite, et certains considèrent que c'est ce premier succès qui a assuré la posterieur tournée triomphale du film autour du monde.

http://www.berlin-weimar.com/2018/03/willi-munzenberg-genie-de-la-propagande.htmlApollo Theater in Berlin
L'Apollo
















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pas que Dix et Grosz.

Quand on pense aux peintres de l'époque Weimar, on pense généralement à Grosz, à Dix, à Macke. Mais il y avait des myriades d...