Sunday, 3 June 2018

Rudolf Schlichter, ami de Grosz et de Brecht

Dada Roof Studio (1922?)

Rudolf Schlichter (1890-1955), considéré comme appartenant à la tendance Neue Sachlichkeit (Nouvelle Objectivité), est moins connu que ses contemporains George Grosz et Otto Dix.




Il fit des études d’art à Stuttgart et à Karlsruhe. Appelé au service militaire durant la Première Guerre mondiale, il fait une grève de la faim pour obtenir sa libération anticipée et en 1919, s'installe à Berlin où il rejoint le KPD (le Parti communiste d'Allemagne) ainsi que le Novembergruppe ou Groupe de Novembre. Ce groupe fut créé à la suite de l’échec de la Révolution allemande de 1918-1919, quand communistes et partisans de la république se battaient dans les rues. Les artistes du Groupe étaient identifiés comme avant-gardistes. Ils tinrent 19 expositions à Berlin jusqu'à ce que le groupe soit interdit par le régime nazi. Ses membres n’étaient pas exclusivement des artistes plastiques ; le dramaturge Bertolt Brecht, le compositeur Kurt Weill et l’architecte Walter Gropius en faisaient partie également.



En 1920, Schlichter participe au mouvement Dada et travaille également comme illustrateur pour plusieurs journaux, entre autres Der Querschnitt et Arbeiter Illustrierte Zeitung. En 1924, il crée, avec John Heartfield et George Grosz, le Rote Gruppe, qui rassemblait des artistes liés au parti communiste. Une œuvre majeure de cette période, Dada Roof Studio, une aquarelle montrant un étrange mélange de personnages et de mannequins sur un toit, reflète l'influence de De Chirico et de la peinture métaphysique. 



En 1925, Schlichter participe à l'exposition Neue Sachlichkeit de Mannheim. Son travail de cette période est réaliste. Mais l’arrivée des nazis au pouvoir marque la fin de la carrière artistique de Schlichter, classé comme « artiste dégénéré ». Il reprend la peinture après la guerre, et meurt en 1955.
Portrait de  B.Brecht (1926)


No comments:

Post a Comment

Flâner dans Berlin, capitale de la république de Weimar

"Une promenade dans la ville ...