samedi 7 juillet 2018

Encore l'amour...

Babylon Berlin S02E04

Babylon-Berlin, une série TV que Canal Plus se dispose à diffuser. Épisode 4 de la saison 2: un après-midi pluvieux dans un Berlin gris. Parce que Berlin, toujours fiévreux, toujours trépidant, a aussi ses moments de mélancolie.



La femme de Bruno Wolter, commissaire à la police berlinoise, fume à sa fenêtre, regardant distraitement la rue. Le gramophone joue une chanson, chantée par une voix féminine.
Son nom est «Jede Frau hat Irgendeine Sehnsucht» (Dans chaque femme il y a un désir) et la chanteuse est Fritzi Massary, accompagnée par un orchestre dirigé par Hans Schindler. 


Lien pour écouter la chanson

La chanson est de l'opérette Eine Frau, die weiß, was sie will (Une femme qui sait ce qu'elle veut) avec paroles d'Alfred Grünwald et musique du célèbre Oscar Straus. L'opérette est basée sur une comédie écrite par Louis Verneuil en 1923: Le Fauteuil 47 et eut sa première en septembre 1932 au Metropol-Theater de Berlin.

Alfred Grünwald, un dramaturge et journaliste autrichien avait écrit le texte de la bien connue opérette Comtesse Maritza, avec musique d'Emmerich Kálmán. Étant juif, il émigra aux États-Unis lorsque les nazis ont pris le pouvoir en Autriche. Tout comme Oscar Straus, un Autrichien lui aussi. Straus avait délibérément omis le dernier «s» de son nom, pour ne pas être confondu avec les autres Strauss de la musique viennoise. Il est l'auteur de Les perles de Cléopâtre, une opérette qui a récemment été rediffusée à Berlin. Il a également écrit le thème musical de La Ronde, un film de Max Ophüls basé sur la pièce d'Arthur Schnitzler.

Quant à Fritzi Massary, elle est née aussi dans l'empire austro-hongrois et, étant d'origine juive, elle dut elle aussi quitter son pays, déjà en 1932.
 

Les paroles :


Jede Frau hat irgendeine Sehnsucht

Und einen Wunsch im Herzen ganz geheim

Jede sucht das Glück in ihren Träumen

Und auf das Wörtchen Liebe eine Reim

Jede Frau träumt einmal von der Sünde

Von der schönsten Nacht, die kommen muss

Jede Frau hat irgendeine Sehnsucht

Nach einem süßen und verbot'nen Kuss



Wer weiß, was eine Frau sich denkt

Wenn sie den Blick auch züchtig senkt

Wenn auch so wunderbar von fern sie dir erscheint

Und ist sie noch so tugendrein

Und sagt sie immer wieder: "Nein!"

Wer weiß ob sie's vielleicht nicht doch ganz anders meint



Jede Frau hat irgendeine Sehnsucht

Und einen Wunsch im Herzen ganz geheim

Jede sucht das Glück in ihren Träumen

Und auf das Wörtchen Liebe eine Reim

Jede Frau träumt einmal von der Sünde

Von der schönsten Nacht, die kommen muss

Jede Frau hat irgendeine Sehnsucht

Nach einem süßen und verbot'nen Kuss





Chaque femme a un désir
et un
e envie secrete dans son coeur
Tout
es cherchent le bonheur dans leurs rêves
ainsi qu’ une rime pour le mot «amour».
Chaque femme rêve de péché
De la plus belle nuit qui doit
arriver
Chaque femme a un désir
Après un baiser doux et interdit.

Qui sait ce qu'une femme pense
Même si elle regarde vers le bas
Même si elle semble si merveilleuse de loin
Et est tellement vertueu
se
Et
dit toujours: "Non! Non !"
Qui sait si elle ne p
ense au fait juste le contraire.



Chaque femme a un désir
et un
e envie secrete dans son coeur
Tout
es cherchent le bonheur dans leurs rêves
ainsi qu’ une rime pour le mot «amour».
Chaque femme rêve de péché
De la plus belle nuit qui doit
arriver
Chaque femme a un désir
Après un baiser doux et interdit.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gerhard Marcks

Gerhard Marcks (1889 - 1981) était un artiste allemand, connu principalement comme sculpteur, mais également pour ses dessins, gravures ...