Monday, 23 July 2018

Parallèles et méridiens

Film SOS Iceberg 1933

Il y a quelques semaines, Arte, la chaîne culturelle franco-allemande, a diffusé un documentaire sur Leni Riefenstahl, le cinéaste préféré de Hitler dans les années 1930. Le documentaire tourne autour d’ un film de 1933: S.O.S. Eisberg.

Quelques semaines plus tard, en lisant les mémoires de l'historien britannique Eric Hobsbawm, qui a passé deux ans à Berlin en 1931-1933, j'apprends que son oncle avait été impliqué dans la production de ce film.

Je trouve fascinant la manière dont les histoires s'interconnectent lorsque on recherche un sujet historique. Le jeune Eric, qui ne se doutait pas à l'époque qu'il deviendrait un éminent historien, non pas en Allemagne mais en Grande-Bretagne, entend par son oncle Sidney qu'un film d'aventure va être tourné parmi les icebergs du Groenland. Il a peut-être aussi entendu que le rôle féminin principal était tenu par Leni Riefenstahl, qui à l'époque jouait d’une certaine célébrité dans les « films de montagne ».

Quelques années plus tard, Eric, alors communiste actif, recevait son diplômé à Cambridge tandis que Leni avait déjà fait deux films à succès à la gloire de l'Allemagne nazie: Le triomphe de la volonté et Les Dieux du Stade. Aucun d'entre eux ne savait qu'en 1933 leurs vies, qui n’avaient par ailleurs rien en commun, s'étaient brièvement et de très loin touchées.

Il y a des parallèles dans l'histoire, et là où il y a des parallèles, des méridiens ne peuvent pas être bien loin. Mais cette anecdote ressemble plus à une ligne diagonale, reliant non pas les pôles Nord et Sud ni les terres équatoriales des deux hémisphères, mais le Groenland avec l'Allemagne, l’Angleterre et l’Italie, traversant différents pays et différents milieux sociaux et politiques.

S.O.S. Eisberg était basé sur un épisode réel: l'expédition pour sauver l'équipage d'un dirigeable italien au Groenland en 1928. Le directeur du film était Arnold Fanck, un pionnier du genre film de montagne, un genre où Leni Riefenstahl avait également apparue en tant qu’actrice .

Entre 1931 et 1933, Eric Hobsbawm, encore adolescent, vivait à Berlin avec sa tante et son oncle (ses parents étant tous les deux morts). Bien que né en Autriche, il était un citoyen britannique. À Berlin, il fréquente un lycée, le Prinz Heinrich-Gymnasium (aujourd'hui Friedrich-List-Schule). Dans son autobiographie, «Interesting times», il décrit ses enseignants comme étant pour la plupart conservateurs et orientés vers la droite, mais pas comme des nazis ou comme particulièrement antisémites.

Friedrich-List Schule Berlin
Friedrich-List Schule
Son oncle Sidney avait un poste chez Universal Pictures, propriété de Car Laemmle, un homme d'affaires et cinéaste américain d'origine allemande. Un de ses emplois consistait à organiser le tournage de la production germano-américaine S.O.S. Eisberg, une aventure polaire avec l'as de l'air Ernst Udet, qui allait plus tard avoir une place importante dans l'armée de l'air de Hitler.





No comments:

Post a Comment

Flâner dans Berlin, capitale de la république de Weimar

"Une promenade dans la ville ...