Monday, 16 July 2018

Parlez-vous Berlinerisch ?



Berlin Dialect


Dans ses mémoires, l’historien britannique Eric Hobsbawm, né en Autriche et résidant quelques années dans le Berlin de Weimar, évoque le dialecte berlinois comme il était parlé dans les années 1930,


Contrairement au dialecte viennois, parlé d'une manière ou d'une autre par tous, de l'empereur à l'éboueur, le dialecte de Berlin, adaptation urbaine moqueuse et rapide du plattdeutsch de la plaine du nord de l'Allemagne, était avant tout un parler qui séparait le peuple des seigneurs, bien qu’il fût compris par tous. La simple insistance sur des formes grammaticales spécifiques du Berlinois qui, même si elles étaient dialectalement correctes, étaient manifestement incorrectes en allemand écolier, suffisait à le distinguer clairement de la langue soignée. 

Naturellement, les élèves de classe moyenne de mon Gymnasium classique se livraient avec enthousiasme à ce dialecte, tout comme les élèves des prestigieux lycée parisiens adorent l'argot plébéien de leur ville, et comme, après la fin de la RDA, les habitants de l'ex-Berlin-Est, rancuniers mais fiers, aimaient se distinguer des allemands occidentaux en insistant sur le «berlinering», c'est-à-dire en parlant le dialecte le plus traditionnel. C'était un idiome sûr de soi même et impertinent dans lequel je plongeais moi aussi avec enthousiasme, bien que, aujourd'hui encore, l'inflexion native de mon allemand fait penser à Vienne. Même de nos jours, le son, désormais rare dans la rue, du pur Berlinerisch, me rappelle le moment historique qui a marqué la forme à la fois du vingtième siècle et de ma vie.


Interesting Times, A Twentieth-Century Life, Eric Hobsbawm, 2002



No comments:

Post a Comment

Berlin des années 20, un jeu de rôle dans Second Life

By Jo Yardley - Own work, CC BY-SA 4.0,  https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=50383403 Le projet Berlin 1920s est une ...