Wednesday, 3 May 2017

Le café Josty

Cafe Josty Berlin
Le Café Josty des années 20
























Le Café Josty était situé sur la Potsdamer Platz. Il avait été fondé par des immigrés suisses au début du 19ème siècle. Au XXe siècle, le Josty devient un lieu de rencontre pour les artistes, notamment du mouvements expressionnistes ainsi que ceux de la Nouvelle Objectivité (Neue Sachlichkeit), attirés par la modernité et le dynamisme du quartier (la Potsdamer Platz était le centre neuralgique de la capitale). C'était, avec entre autres le Romanisches Café, l'un des lieux de rencontre emblematiques de Berlin.

Le poète Paul Boldt (1885-1921) l’a décrit dans son sonnet, «Sur la terrasse du café Josty». Le poème parle du «rugissement éternel» de la Potsdamer Platz, des automobiles et des tramways, des gens qui passent en courant sur l'asphalte, mais aussi (et cela semble très expressionniste en effet) de «la fumée de la nuit comme le pus d'une peste».
 
Josty avait des succursales dans d'autres quartiers de Berlin. Erich Kästner mentionne l'une de ces succursales, celle de la Kaiserallee, à Wilmersdorf, dans une scène de son livre pour la jeunesse Emil et les Détectives.

Dans la série allemande Babylon Berlin, un détective de la police de Berlin aperçoit par la fenêtre d'un café quelques officiers supérieurs en train de comploter. C'est le Josty, ou plutôt une reconstruction du café, puisque il fut fermé en 1930 et le bâtiment détruit pendant la seconde guerre mondiale. 

Dans Wings of Desire, un film de Wim Wenders, un vieil homme tente de localiser le café, sans succès. Au cours des dernières années, un nouveau Café Josty a ouvert ses portes dans le Sony-Center, à 
quelque 200 mètres du lieu d'origine.

Le Josty survolé par un zeppelin


La Potsdamer Platz, avec le Josty à droite

No comments:

Post a Comment

Joachim Ringelnatz, artiste multi-facettes

Joachim Ringelnatz est le pseudonyme de l'auteur et peintre allemand Hans Bötticher (1883-1934).