Tuesday, 28 May 2019

La Bauhaus dans les kiosques

Cover by Laszlo Moholy-Nagy

die neue linie (La nouvelle ligne) fut publié par la maison d’éditions Beyer de Leipzig entre 1929 et 1943.
Les éditeurs étaient basés à Berlin, le centre de la scène de la mode. Un magazine exceptionnel pour son époque, de caractère lifestyle mais avec un concept novateur, voire avant-gardiste: aucune autre publication ne proposait autant de nouvelles idées typographiques. Des designers du Bauhaus ont apposé leur empreinte sur la présentation.



die neue linie s'est concentrée sur le sujet de voyages, de l'architecture, ainsi que de et littérature. Aldous Huxley, Gottfried Benn et Thomas Mann figuraient parmi les auteurs des articles. Le groupe cible était constitué des membres de la classe supérieure intellectuelle et intéressés par la mode, en particulier des femmes, des gens pouvant se permettre de payer le beau prix d'un Reichsmark par numéro.
Le magazine était considéré comme un objet de prestige par son éditeur. Au total, 163 numéros ont paru avec le tirage relativement modeste de 40 000 exemplaires chacun.
Lors de sa première apparition en septembre 1929, il fit sensation. Déjà le titre en minuscules était inhabituel, de même que le texte, dans la police universal sans-serif développée par l'artiste autrichien Herbert Bayer (1900-1985). En plus de Bayer, un autre membre du Bauhaus, László Moholy-Nagy, a influencé la mise en page avec des montages en style dada.
Étonnamment, cette publication, non politique mais tout de même moderniste, fut tolérée par le régime nazi, peut-être comme preuve de leur «ampleur d'esprit», mais ils l'ont par la suite forcée de plus en plus à suivre la ligne du parti. Sa publication prit fin en 1943, en raison d'une pénurie de papier.




No comments:

Post a Comment

Gunnar Lundh et ses photos de Berlin

Gunnar Herbert Lundh (1898-1960) était un photographe suédois. En 1925, il se rendit à Berlin, où il travailla à la réalisation de portr...