Monday, 1 July 2019

La sculptrice Renée Sintenis


 
Renée Sintenis (1888-1965), née Renate Alice Sintenis était une sculptrice et graphiste allemande.
Elle a créé principalement des sculptures d'animaux de petite taille, des figures de femmes nues, des portraits (dessins et sculptures) et des statuettes de thème sportif.

Son nom de famille est d'origine huguenote (Sintenis = Saint Denis). Sa mère était juive. La famille s’installa à Berlin en 1905.

Lorsque Renée Sintenis fait la connaissance de Georg Kolbe en 1910, elle devient son modèle. Inspirée par cette activité, elle a commencé à créer elle-même des nus féminins, des têtes expressives telles que celles d'André Gide et Joachim Ringelnatz, des athlètes telles que l’athlète finlandais Paavo Nurmi et des autoportraits.

Après 1915, elle crée les animaux qui deviendront son thème principal. Puis qu'elle rejetait la monumentalité, il s'agissait principalement de sculptures à petite échelle. Ces œuvres, telles que des chevaux, des cerfs, des ânes et des chiens, étaient très populaires auprès du public car elles se glissaient facilement dans un sac à main, étaient pratiques comme cadeaux et pouvaient être exposées dans des espaces réduits.


Depuis 1913, elle expose régulièrement ses sculptures et est très appréciée de ses collègues de la Freien Secession, une importante association d'artistes de Berlin. Son amitié avec la photographe portraitisteFrieda Riess l'a aidée à entrer en contact avec des personnalités célèbres.

Portrait par Emil Rudolf Weiss


Sintenis remporta en 1928 le troisième prix du concours artistique des Jeux olympiques d'été à Amsterdam.

Sous les nazis, Sintenis et son mari Emil Rudolf Weiss vivaient avec des restrictions considérables. Elle a continué à exposer, même si l'un de ses autoportraits figurait dans une exposition d'art dégénéré. Elle n'était pas interdite d'exposition, mais, contrairement à ses années fleurissants des années 1920, sa situation économique était difficile, encore plus quand il lui fut interdit de fondre le bronze en 1941.

Renée Sintenis est décédée le 22 avril 1965. Sa tombe est située au Waldfriedhof à Berlin-Dahlem.


Portrait par Frieda Riess



No comments:

Post a Comment

La Bauhaus sur Arte

La chaîne culturelle Arte diffuse les jeudis une série allemande sur le Bauhaus, la célèbre école d'art et de design fo...