jeudi 4 juillet 2019

Lesser Ury, peintre de la nuit berlinoise

1922


Leo Lesser Ury (1861-1931) étudie la peinture à Düsseldorf. Il réside un moment à Bruxelles, Paris et Stuttgart avant de s’installer à Berlin en 1887.
Sa première exposition a eu lieu en 1889 et a rencontré un accueil hostile. Mais parrainé par Adolf von Menzel dont l'influence était grande à l'Académie, Ury reçoit un prix. En 1893, il rejoint la Sécession de Munich, l'une des nombreuses sécessions formées par les artistes progressistes en Allemagne et en Autriche au cours des dernières années du XIXe siècle. 



Il expose avec la Sécession berlinoise en 1915 et 1922. Sa réputation grandit : ses peintures, dans un style impressionniste, sont très demandées, notamment ses scènes nocturnes de café et des rues sous la pluie. Les rues de Berlin, ainsi que le paysage du Brandebourg, étaient ses motifs favoris. Berlin, ville monde, était un sujet de prédilection, à tel point que en 1921 il fut décoré par le maire de la ville comme remerciement pour sa contribution à la célébrité de la capitale du Reich. 
 

Ury était le contemporain de Max Liebermann, de Max Slevogt, de Lovis Corinth. Également de peintres expressionnistes comme Kirchner, mais son style resta à l’écart des avant-gardes post-impressionnistes.
 

D’après des dires dont la véracité n’est pas confirmée, il se serait vanté d’avoir aidé Liebermann avec les effets de lumière d’un tableau. Liebermann aurait répondu qu’il s’adresserait au tribunal, mais seulement s’il était accusé d’être, 

Introverti, il est devenu de plus en plus solitaire dans ses dernières années. Il est mort à Berlin et est enterré dans le cimetière juif de Berlin-Weissensee.
 

Le travail de Ury figure, entre autres, dans les collections de l’Alte Nationalgalerie de Berlin, de la National Gallery de Washington, D.C. et du Jewish Museum de New York. 



Expo à Berlin jusqu'au 26/08/2019

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Marianne von Werefkin

Le propriétaire de la galerie Der Sturm, Herwarth Walden, a reconnu très tôt le génie de Marianne von Werefkin.