mercredi 9 octobre 2019

Else Lasker-Schüler, poète et artiste à Berlin

  
Else Lasker-Schüler (1869-1945) était une poète et artiste allemande. Elle est l'une des représentantes de l'avant-garde du modernisme et de l'expressionnisme.

Elle est née à Elberfeld (Wuppertal), le cadet de six enfants de Jeanette et d'Aaron Schüler, un banquier juif. Ils meurent quand elle n'a que 13 ans.

Après avoir abandonné l'école pour suivre des cours privés chez ses parents, elle épouse en 1894 le Dr. Jonathan Lasker, frère du champion du monde d'échecs Emanuel Lasker. Elle déménage à Berlin et y travaille dans le cadre de sa formation artistique.

Son fils Paul est né en 1899; c'est aussi l'année de publication de ses premiers poèmes. En 1903, Schüler a divorcé de Berthold Lasker pour épouser l'écrivain Georg Lewin, mieux connu comme Herwarth Walden, éditeur d’avant-garde.

Else Lasker-Schüler a divorcé à nouveau en 1910. Sans revenus, elle vivait grâce au soutien financier de ses amis, notamment de Karl Kraus. En 1912, elle fait la connaissance de Gottfried Benn, ce qui se traduit par une intense amitié. Elle compose un grand nombre de poèmes d'amour dédiés à Benn. En 1927, la mort de son fils plonge Lasker-Schüler dans une crise profonde.

Bien que récompensée en 1932 avec le prix Kleist, elle émigra le 19 avril 1933 à Zurich. En 1938, privée de sa citoyenneté allemande, elle est devenue apatride. Elle s'est rendue en Palestine et y est restée jusqu'à sa mort, à la suite d'une crise cardiaque.

Else Lasker-Schüler a laissé une œuvre poétique importante: trois pièces de théâtre, des lettres, de nombreux dessins. Au cours de sa vie, ses poèmes ont été publiés dans Der Sturm et Die Fackel de Karl Kraus, ainsi que dans des volumes illustrés et présentés par elle-même.


By Else Lasker-Schüler, 1914
Katharina Cichosch;

"On raconte beaucoup d'anecdotes d'Else Lasker-Schueler, célèbre poète et artiste allemande, peintre et autoproclamée "Prince de Thèbes". C'était une célébrité qui savait déjà lire et écrire à l'âge de quatre ans, qui donnait à tous ses amants et compagnons des noms imaginaires, qui faisait partie intégrante du Café des Westens pendant son séjour à Berlin et qui aimait jouer de la flûte en amples pantalons perses en tant que protagoniste de son cosmos oriental à elle. "

1913


1912

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cabarets et art moderne

Tiller Girls, par Karl Hofer 1927 Les cafés, les clubs et les cabarets ont longtemps inspiré les artistes.